Chargement...
40
backers
€ 3,686
pledged over € 20,000 goal

Your donation entitles you to a tax reduction of 66% and is acquired by project owner whatever the outcome of the project. Ending on : 20/07/2021

Description

" Tout le monde est un génie. Mais si on juge un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide. ”

Albert einstein


Il s'agit de l’association « Les Apprentis Sages de l’École Soleil » que nous essayons de maintenir en activité. Les parents dont les enfants étaient inscrits sur l'année 2019-2020, ont repris la gestion de l'école dans le cadre d'une nouvelle structure associative et ont mis tout en œuvre pour maintenir l'ouverture pour la rentrée scolaire 2020-2021 car il s’agit d’une école particulière, basée sur des pédagogies alternatives mais surtout une école qui accueille aussi les enfants atteint de divers troubles les mettant en échec scolaire dans le système actuel de l’Éducation Nationale. Il s'agit avant tout d'être une offre complémentaire à celle de l'enseignement classique qui, en dépit de ses atouts, n'est pas aujourd'hui en capacité d’être attentive à ces enfants dits « différents ».


Mais, sans l’aide de bienfaiteurs guyanais, l’École ne pourra pas, de nouveau, ouvrir ses portes à la rentrée de septembre 2021 par absence de local conforme à nos besoins et plus particulièrement à un prix permettant à l'association de poursuivre son objectif. A ce jour, et en tenant compte de tous les frais engagés, à savoir le paiement des salaires de l'équipe pédagogique (enseignant, aide enseignant, éducateur spécialisé, intervenants dans les différents domaines sportifs et artistiques, et coût de la restauration), l'association n'a pas le budget nécessaire à une location pour abriter l’école. C'est le sens de notre demande, une cagnotte afin de nous permettre d'ouvrir et de poursuivre ce projet, lequel s’inscrit à la fois dans la politique publique de la petite enfance, mais également de celle de la santé publique et notamment du handicap, outre la compétence éducation.


Je tiens à souligner que l'association dispose toujours de l'agrément du Rectorat lui permettant d'ouvrir une école mais qu'à défaut d'une ouverture au plus tard septembre 2021, l'association perdra cet agrément. Or, perdre l'agrément revient à anéantir les cinq années d'existence de l'école et nous privera par conséquent, de la faculté d'obtenir un conventionnement avec le Rectorat ayant pour objet de financer le poste de l'enseignante.


Aujourd'hui, même en bénéficiant d'une mise à disposition gratuite d'un local et de vos dons, les parents auront aussi à apporter leur contribution financière à hauteur de 600,00 € mensuel, lesquels permettent de payer les salaires (professeur des écoles, éducateur spécialisé, intervenant sport, yoga et méditation et culture numérique) et les charges de fonctionnement.


En l'absence de vos dons et d'un accompagnement des pouvoirs publics le projet ne pourra pas aboutir.


Aussi, au nom de l’association « Les Apprentis-Sages de l’école Soleil », je fais appel à votre générosité, votre sens du partage et de l'entraide pour que survive notre école.


"Lorsque APPRENDRE est amusant, l'AVENIR devient prometteur"


Mais l'école des Apprentis-Sages, c'est quoi ?



Un élève ne donnera du sens à sa présence à l’école que s’il lui est donné la possibilité d’y construire des projets personnels, pour grandir et rencontrer les autres. Ces projets se présentent d’abord comme des projets de vie et d’action concrète. Le rôle de l’enseignement est d’orienter ces projets initiaux vers des projets d’apprentissages, susceptibles de construire et développer les compétences des élèves, définies par les programmes. Or l’école peut mettre certains élèves en difficulté en rendant opaques les dispositifs pédagogiques destinés à étayer leurs projets d’apprentissage. Ce déficit de sens peut avoir plusieurs sources : * soit l’école n’a pas su se présenter comme un lieu où des projets de vie pouvaient se déployer, * soit elle n’a pas réussi à soutenir ou stimuler de tels projets, * soit, enfin, elle n’est pas parvenue à montrer le lien qui rend solidaires les projets d’action et les projets d’apprentissages. Prévenir les difficultés d’apprentissages consiste alors à faire vivre à l’école les projets d’action des élèves, fournir un étayage pertinent à ceux qui, de par leur histoire de vie, ne parviennent pas à élaborer de tels projets, à organiser un dispositif pédagogique permettant que les élèves fassent un lien constant entre ce qu’ils font et ce qu’ils apprennent à l’école.


Nous sommes animées de la volonté d’offrir une école différente, avec comme objectif premier :


Car les enfants ont un point en commun :


Le droit à la différence

L’article 5 de la Déclaration universelle de l'UNESCO sur la diversité culturelle (2001) établit le standard international suivant : « toute personne a le droit à une éducation et une formation de qualité qui respectent pleinement son identité culturelle. ». Andreas SCHLEICHER, Directeur de l’éducation au sein de l’O.C.D.E. (Organisation de coopération et de développement économiques) et responsable du classement PISA affirme que les écoliers ont besoin de nouvelles compétences : * le respect, * la compréhension * l’acceptation des différences entre les peuples, les cultures. Il souhaite mettre l’accent sur l’acceptation de la diversité, et d’ajouter, “Notre société ne fonctionnera que si on apprend aux jeunes à vivre et à travailler ensemble.”


Une école des valeurs

Le vivre ensemble, l’acceptation de la différence, l’autre perçu comme augmentation de soi-même plutôt que comme menace, la collaboration dans le travail, l’éducation à l’art et par l’art, tout ceci constitue l’ensemble de valeurs dont l’École Soleil, école privée non lucrative se veut porteuse.


Des dys…fficultés et les autres



Souvent en grandes difficultés scolaires, les enfants dys (…lexiques, phasiques, praxiques, orthographiques, calculiques), et plus largement les enfants porteurs de handicap ont du mal à trouver leur place au sein du système traditionnel, en dépit des efforts déployés par l’institution en faveur de l’inclusion scolaire. Aujourd’hui, ce sont 30.000 enfants porteurs de handicap qui ne sont pas scolarisés.


L’objectif global


Face à l’augmentation considérable d’enfants en réelle difficulté scolaire présentant des troubles d’apprentissage, en particulier sur le territoire de la Guyane, des professionnels de l'éducation et parents, adhérents de l’association « les Apprentis-Sages de l’Ecole Soleil » se regroupent afin de poursuivre le projet de l’Association Body Brain Art Project dans laquelle s’insérait le projet Ecole soleil (projet d’origine de juin 2016).


Fondements et convictions

L’école Soleil s’était donnée pour but de former des individus conscients de leur capacités, autonomes, responsable, créatifs, à même de mettre en œuvre les valeurs qu’ils souhaitent porter, et susceptibles de s’épanouir dans une société dont ils sont dès à présent co-responsables. En effet, l'école porte en elle le germe de la société à venir qu'il est indispensable de construire avec bonheur, dans la solidarité, la coopération, le respect mutuel et la mixité sociale. Professionnels de l'éducation, thérapeutes, parents, enfants considérés comme personnes à part entière, tous sont auteurs de ce projet éducatif. Les apprentissages menés avec le désir spontané d’apprendre de l’enfant permettent non seulement les acquisitions scolaires solides mais aussi les savoirs- être et savoir-vivre essentiels. La curiosité ainsi favorisée devient moteur et méthode. L'enfant est chercheur-auteur, l’enseignant est un guide qui lui fournit des outils. Les familles participent pleinement au projet de manière coopérative, solidaire et créative : le parent est impliqué dès le départ dans le projet de vie de l’école.


Quels enfants pour l’école « Les Apprentis-Sages de l’Ecole Soleil ?


Une école pour :


Une école pour tous * Les enfants, de par leurs différences, nous obligent à repenser le monde, à reconsidérer nos modèles, dont le système éducatif. Il s’agit d’imaginer avec eux le monde de demain, de préparer leur avenir et le nôtre au travers d’un enseignement respectueux de la valeur humaine. * Notre système éducatif doit lui aussi être repensé à l’aune de ces différences afin de pouvoir accompagner l’enfant dans la découverte de son fonctionnement personnel et de son être au monde.


En créant une école alternative, nous souhaitons : * Favoriser la coopération dans la classe en amenant les enfants à s'entraider. Cela crée un environnement où les élèves sont acteurs de leurs apprentissages et apprennent à travailler avec d'autres dans un esprit de solidarité et non de compétitivité. * Permettre aux enfants de se responsabiliser dès le plus jeune âge en mettant en place une organisation qui incite les enfants à s'exprimer, créer, partager et cheminer vers leurs propres centres d’intérêts. * Favoriser l’autonomie. Maria Montessori définit cette pratique par la formule : « aide-moi à faire seul », • Equilibrer le travail intellectuel et le travail manuel en proposant aux enfants d'expérimenter ce qu'ils apprennent et de sortir du "tout théorique". En effet, il est essentiel pour le développement de l’enfant que l’instruction par l’esprit ne soit pas exclusive. * S’adapter à la forme d’intelligence particulière et au rythme de chaque enfant * Respecter le rythme de l’enfant car dans les écoles alternatives les instituteurs, toujours présents, aident l’enfant à conquérir son autonomie en lui permettant de choisir librement son travail et d’exploiter ses capacités à son rythme. * Développer la créativité et l’esprit artistique,


Projet Pédagogie


Nous avons fait le choix d’une pédagogie alternative plurielle (Montessori, Steiner, Freinet…). Par pédagogie alternative nous entendons une approche pédagogique singulière dans le paysage de l’enseignement traditionnel en France, qui ne préjuge en rien des ressemblances possibles avec d’autres systèmes d’éducation (parfois institutionnels) des pays tels que le Canada, la Finlande ou Singapour pour ne citer qu’eux.


Concernant les élèves en situation de handicap et troubles des apprentissages : Les enfants atteints de troubles des apprentissages ou porteurs de handicap bénéficient d’une scolarisation au même titre que les autres enfants ; la communauté éducative des « Apprentis-sages de l’École Soleil », en association avec les partenaires, met tout en œuvre pour assurer la scolarisation de ces enfants. Elle tient compte des impératifs liés au secret médical et au souhait des familles en matière d’informations à donner à l’ensemble de l’équipe éducative. Dans le cas de la nécessité d’une aide à l’intégration scolaire, la mise en place d’un partenariat avec les professionnels du secteur médico-éducatif (APADAG, Sessad,IME, ARS) est réalisée, permettant à l’enfant de bénéficier d’un suivi psychologique (le psychologue aidant à la restauration du désir de réussite), ainsi que d’une équipe pluridisciplinaire : neuropsychologue, psychomotricien, orthophoniste, éducateur spécialisé, kinésithérapeute, ergothérapeute... Cette aide peut prendre la forme d’un projet personnalisé, au caractère contractuel, à l’intérieur d’un groupe d’aide quotidien aux apprentissages : parfois en mi-temps complémentaires.


Dès lors, nous avons déterminé 4 axes pédagogiques:


Vie de l’école

La Pédagogie de l’école « les Apprentis-sages de l’Ecole Soleil » est centrée sur la vie de l'enfant, auteur de ses apprentissages, en lien constant et dynamique avec ses groupes d'appartenance (classe, école, réseaux de correspondance). Cette démarche est articulée autour de quatre axes :


Ce dernier axe est celui qui, à la fois, organise et structure les apprentissages tout en développant le sens critique.


L’école est ouverte et les parents sont invités à collaborer de manière régulière avec l’équipe enseignante. Cette implication peut se faire via la coopérative scolaire, regroupement d'adultes et d'élèves qui décident de créer un projet éducatif en s'inspirant de la pratique de la vie associative et coopérative.


Gérée par les élèves avec l'aide des enseignants, l'école vise à :


Mais sans votre générosité et votre accompagnement, cette école n'a aucune chance de voir le jour. Les pouvoirs publics n'avaient, jusqu'à ce jour, répondu à aucune de nos demandes et sollicitations en dépit de nombreuses démarches. Grâce à Guyane la 1ère, certaines communes (Ville de Rémire-Montjoly, Ville de Macouria, Ville de Cayenne) nous ont contacté afin de rechercher les possibilités de mise à disposition d'un local sur leur territoire. Toutefois, il n'y a encore rien de concret.


Notre appel est un cri d'espoir que les enfants lancent à tous les Guyanais !


Describe your project goal

Grâce à vous et à votre générosité, les fonds récoltés doivent permettre d'aménager et de doter l'école de tous les outils pédagogiques nécessaires à notre enseignement. Ils vont permettre l'achat de mobilier ludique et pédagogique adapté à l'âge des enfants.


Ces fonds doivent également permettre : * de se doter de fournitures et de mallettes pédagogiques type "Montessori", et l'acquisition d'accès à des plateformes en ligne proposant des outils spécifiques et adaptés aux enfants souffrants de DYS, notamment de dyspraxie.


  • d'aménager l'espace méditation / relaxation et mise au calme des enfants dans le cadre des activités mises en place et qui ont pour objet la gestion de leurs émotions.
  • d'aménager l'espace "bureau administration" qui sera également mobilisé dans le cadre des interventions des médecins auprès des enfants faisant l'objet de suivis comme l'orthoptiste, l'orthophoniste, neuropsychologue, psychomotricien, ...)

  • d'aménager l'espace numérique dans lequel va se dérouler l'atelier "Culture numérique et éducation à l'image"

  • d'aménager l'espace extérieur permattant la pratique d'ateliers libre type jeux, jeux de société, arts plastiques etc...

40
backers
€ 3,686
pledged over € 20,000 goal

Your donation entitles you to a tax reduction of 66% and is acquired by project owner whatever the outcome of the project. Ending on : 20/07/2021

Thanks to backers


Description

" Tout le monde est un génie. Mais si on juge un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide. ”

Albert einstein


Il s'agit de l’association « Les Apprentis Sages de l’École Soleil » que nous essayons de maintenir en activité. Les parents dont les enfants étaient inscrits sur l'année 2019-2020, ont repris la gestion de l'école dans le cadre d'une nouvelle structure associative et ont mis tout en œuvre pour maintenir l'ouverture pour la rentrée scolaire 2020-2021 car il s’agit d’une école particulière, basée sur des pédagogies alternatives mais surtout une école qui accueille aussi les enfants atteint de divers troubles les mettant en échec scolaire dans le système actuel de l’Éducation Nationale. Il s'agit avant tout d'être une offre complémentaire à celle de l'enseignement classique qui, en dépit de ses atouts, n'est pas aujourd'hui en capacité d’être attentive à ces enfants dits « différents ».


Mais, sans l’aide de bienfaiteurs guyanais, l’École ne pourra pas, de nouveau, ouvrir ses portes à la rentrée de septembre 2021 par absence de local conforme à nos besoins et plus particulièrement à un prix permettant à l'association de poursuivre son objectif. A ce jour, et en tenant compte de tous les frais engagés, à savoir le paiement des salaires de l'équipe pédagogique (enseignant, aide enseignant, éducateur spécialisé, intervenants dans les différents domaines sportifs et artistiques, et coût de la restauration), l'association n'a pas le budget nécessaire à une location pour abriter l’école. C'est le sens de notre demande, une cagnotte afin de nous permettre d'ouvrir et de poursuivre ce projet, lequel s’inscrit à la fois dans la politique publique de la petite enfance, mais également de celle de la santé publique et notamment du handicap, outre la compétence éducation.


Je tiens à souligner que l'association dispose toujours de l'agrément du Rectorat lui permettant d'ouvrir une école mais qu'à défaut d'une ouverture au plus tard septembre 2021, l'association perdra cet agrément. Or, perdre l'agrément revient à anéantir les cinq années d'existence de l'école et nous privera par conséquent, de la faculté d'obtenir un conventionnement avec le Rectorat ayant pour objet de financer le poste de l'enseignante.


Aujourd'hui, même en bénéficiant d'une mise à disposition gratuite d'un local et de vos dons, les parents auront aussi à apporter leur contribution financière à hauteur de 600,00 € mensuel, lesquels permettent de payer les salaires (professeur des écoles, éducateur spécialisé, intervenant sport, yoga et méditation et culture numérique) et les charges de fonctionnement.


En l'absence de vos dons et d'un accompagnement des pouvoirs publics le projet ne pourra pas aboutir.


Aussi, au nom de l’association « Les Apprentis-Sages de l’école Soleil », je fais appel à votre générosité, votre sens du partage et de l'entraide pour que survive notre école.


"Lorsque APPRENDRE est amusant, l'AVENIR devient prometteur"


Mais l'école des Apprentis-Sages, c'est quoi ?



Un élève ne donnera du sens à sa présence à l’école que s’il lui est donné la possibilité d’y construire des projets personnels, pour grandir et rencontrer les autres. Ces projets se présentent d’abord comme des projets de vie et d’action concrète. Le rôle de l’enseignement est d’orienter ces projets initiaux vers des projets d’apprentissages, susceptibles de construire et développer les compétences des élèves, définies par les programmes. Or l’école peut mettre certains élèves en difficulté en rendant opaques les dispositifs pédagogiques destinés à étayer leurs projets d’apprentissage. Ce déficit de sens peut avoir plusieurs sources : * soit l’école n’a pas su se présenter comme un lieu où des projets de vie pouvaient se déployer, * soit elle n’a pas réussi à soutenir ou stimuler de tels projets, * soit, enfin, elle n’est pas parvenue à montrer le lien qui rend solidaires les projets d’action et les projets d’apprentissages. Prévenir les difficultés d’apprentissages consiste alors à faire vivre à l’école les projets d’action des élèves, fournir un étayage pertinent à ceux qui, de par leur histoire de vie, ne parviennent pas à élaborer de tels projets, à organiser un dispositif pédagogique permettant que les élèves fassent un lien constant entre ce qu’ils font et ce qu’ils apprennent à l’école.


Nous sommes animées de la volonté d’offrir une école différente, avec comme objectif premier :


Car les enfants ont un point en commun :


Le droit à la différence

L’article 5 de la Déclaration universelle de l'UNESCO sur la diversité culturelle (2001) établit le standard international suivant : « toute personne a le droit à une éducation et une formation de qualité qui respectent pleinement son identité culturelle. ». Andreas SCHLEICHER, Directeur de l’éducation au sein de l’O.C.D.E. (Organisation de coopération et de développement économiques) et responsable du classement PISA affirme que les écoliers ont besoin de nouvelles compétences : * le respect, * la compréhension * l’acceptation des différences entre les peuples, les cultures. Il souhaite mettre l’accent sur l’acceptation de la diversité, et d’ajouter, “Notre société ne fonctionnera que si on apprend aux jeunes à vivre et à travailler ensemble.”


Une école des valeurs

Le vivre ensemble, l’acceptation de la différence, l’autre perçu comme augmentation de soi-même plutôt que comme menace, la collaboration dans le travail, l’éducation à l’art et par l’art, tout ceci constitue l’ensemble de valeurs dont l’École Soleil, école privée non lucrative se veut porteuse.


Des dys…fficultés et les autres



Souvent en grandes difficultés scolaires, les enfants dys (…lexiques, phasiques, praxiques, orthographiques, calculiques), et plus largement les enfants porteurs de handicap ont du mal à trouver leur place au sein du système traditionnel, en dépit des efforts déployés par l’institution en faveur de l’inclusion scolaire. Aujourd’hui, ce sont 30.000 enfants porteurs de handicap qui ne sont pas scolarisés.


L’objectif global


Face à l’augmentation considérable d’enfants en réelle difficulté scolaire présentant des troubles d’apprentissage, en particulier sur le territoire de la Guyane, des professionnels de l'éducation et parents, adhérents de l’association « les Apprentis-Sages de l’Ecole Soleil » se regroupent afin de poursuivre le projet de l’Association Body Brain Art Project dans laquelle s’insérait le projet Ecole soleil (projet d’origine de juin 2016).


Fondements et convictions

L’école Soleil s’était donnée pour but de former des individus conscients de leur capacités, autonomes, responsable, créatifs, à même de mettre en œuvre les valeurs qu’ils souhaitent porter, et susceptibles de s’épanouir dans une société dont ils sont dès à présent co-responsables. En effet, l'école porte en elle le germe de la société à venir qu'il est indispensable de construire avec bonheur, dans la solidarité, la coopération, le respect mutuel et la mixité sociale. Professionnels de l'éducation, thérapeutes, parents, enfants considérés comme personnes à part entière, tous sont auteurs de ce projet éducatif. Les apprentissages menés avec le désir spontané d’apprendre de l’enfant permettent non seulement les acquisitions scolaires solides mais aussi les savoirs- être et savoir-vivre essentiels. La curiosité ainsi favorisée devient moteur et méthode. L'enfant est chercheur-auteur, l’enseignant est un guide qui lui fournit des outils. Les familles participent pleinement au projet de manière coopérative, solidaire et créative : le parent est impliqué dès le départ dans le projet de vie de l’école.


Quels enfants pour l’école « Les Apprentis-Sages de l’Ecole Soleil ?


Une école pour :


Une école pour tous * Les enfants, de par leurs différences, nous obligent à repenser le monde, à reconsidérer nos modèles, dont le système éducatif. Il s’agit d’imaginer avec eux le monde de demain, de préparer leur avenir et le nôtre au travers d’un enseignement respectueux de la valeur humaine. * Notre système éducatif doit lui aussi être repensé à l’aune de ces différences afin de pouvoir accompagner l’enfant dans la découverte de son fonctionnement personnel et de son être au monde.


En créant une école alternative, nous souhaitons : * Favoriser la coopération dans la classe en amenant les enfants à s'entraider. Cela crée un environnement où les élèves sont acteurs de leurs apprentissages et apprennent à travailler avec d'autres dans un esprit de solidarité et non de compétitivité. * Permettre aux enfants de se responsabiliser dès le plus jeune âge en mettant en place une organisation qui incite les enfants à s'exprimer, créer, partager et cheminer vers leurs propres centres d’intérêts. * Favoriser l’autonomie. Maria Montessori définit cette pratique par la formule : « aide-moi à faire seul », • Equilibrer le travail intellectuel et le travail manuel en proposant aux enfants d'expérimenter ce qu'ils apprennent et de sortir du "tout théorique". En effet, il est essentiel pour le développement de l’enfant que l’instruction par l’esprit ne soit pas exclusive. * S’adapter à la forme d’intelligence particulière et au rythme de chaque enfant * Respecter le rythme de l’enfant car dans les écoles alternatives les instituteurs, toujours présents, aident l’enfant à conquérir son autonomie en lui permettant de choisir librement son travail et d’exploiter ses capacités à son rythme. * Développer la créativité et l’esprit artistique,


Projet Pédagogie


Nous avons fait le choix d’une pédagogie alternative plurielle (Montessori, Steiner, Freinet…). Par pédagogie alternative nous entendons une approche pédagogique singulière dans le paysage de l’enseignement traditionnel en France, qui ne préjuge en rien des ressemblances possibles avec d’autres systèmes d’éducation (parfois institutionnels) des pays tels que le Canada, la Finlande ou Singapour pour ne citer qu’eux.


Concernant les élèves en situation de handicap et troubles des apprentissages : Les enfants atteints de troubles des apprentissages ou porteurs de handicap bénéficient d’une scolarisation au même titre que les autres enfants ; la communauté éducative des « Apprentis-sages de l’École Soleil », en association avec les partenaires, met tout en œuvre pour assurer la scolarisation de ces enfants. Elle tient compte des impératifs liés au secret médical et au souhait des familles en matière d’informations à donner à l’ensemble de l’équipe éducative. Dans le cas de la nécessité d’une aide à l’intégration scolaire, la mise en place d’un partenariat avec les professionnels du secteur médico-éducatif (APADAG, Sessad,IME, ARS) est réalisée, permettant à l’enfant de bénéficier d’un suivi psychologique (le psychologue aidant à la restauration du désir de réussite), ainsi que d’une équipe pluridisciplinaire : neuropsychologue, psychomotricien, orthophoniste, éducateur spécialisé, kinésithérapeute, ergothérapeute... Cette aide peut prendre la forme d’un projet personnalisé, au caractère contractuel, à l’intérieur d’un groupe d’aide quotidien aux apprentissages : parfois en mi-temps complémentaires.


Dès lors, nous avons déterminé 4 axes pédagogiques:


Vie de l’école

La Pédagogie de l’école « les Apprentis-sages de l’Ecole Soleil » est centrée sur la vie de l'enfant, auteur de ses apprentissages, en lien constant et dynamique avec ses groupes d'appartenance (classe, école, réseaux de correspondance). Cette démarche est articulée autour de quatre axes :


Ce dernier axe est celui qui, à la fois, organise et structure les apprentissages tout en développant le sens critique.


L’école est ouverte et les parents sont invités à collaborer de manière régulière avec l’équipe enseignante. Cette implication peut se faire via la coopérative scolaire, regroupement d'adultes et d'élèves qui décident de créer un projet éducatif en s'inspirant de la pratique de la vie associative et coopérative.


Gérée par les élèves avec l'aide des enseignants, l'école vise à :


Mais sans votre générosité et votre accompagnement, cette école n'a aucune chance de voir le jour. Les pouvoirs publics n'avaient, jusqu'à ce jour, répondu à aucune de nos demandes et sollicitations en dépit de nombreuses démarches. Grâce à Guyane la 1ère, certaines communes (Ville de Rémire-Montjoly, Ville de Macouria, Ville de Cayenne) nous ont contacté afin de rechercher les possibilités de mise à disposition d'un local sur leur territoire. Toutefois, il n'y a encore rien de concret.


Notre appel est un cri d'espoir que les enfants lancent à tous les Guyanais !


Describe your project goal

Grâce à vous et à votre générosité, les fonds récoltés doivent permettre d'aménager et de doter l'école de tous les outils pédagogiques nécessaires à notre enseignement. Ils vont permettre l'achat de mobilier ludique et pédagogique adapté à l'âge des enfants.


Ces fonds doivent également permettre : * de se doter de fournitures et de mallettes pédagogiques type "Montessori", et l'acquisition d'accès à des plateformes en ligne proposant des outils spécifiques et adaptés aux enfants souffrants de DYS, notamment de dyspraxie.


  • d'aménager l'espace méditation / relaxation et mise au calme des enfants dans le cadre des activités mises en place et qui ont pour objet la gestion de leurs émotions.
  • d'aménager l'espace "bureau administration" qui sera également mobilisé dans le cadre des interventions des médecins auprès des enfants faisant l'objet de suivis comme l'orthoptiste, l'orthophoniste, neuropsychologue, psychomotricien, ...)

  • d'aménager l'espace numérique dans lequel va se dérouler l'atelier "Culture numérique et éducation à l'image"

  • d'aménager l'espace extérieur permattant la pratique d'ateliers libre type jeux, jeux de société, arts plastiques etc...

40
backers
€ 3,686
pledged over € 20,000 goal

Your donation entitles you to a tax reduction of 66% and is acquired by project owner whatever the outcome of the project. Ending on : 20/07/2021

Thanks to backers


Retour en haut de la page